Capítulo ocho : Faire Noël à la plage (ah-ouh cha cha cha)

Dans Capítulos
02/01/2022
8 min de lecture

Pour Noël, mon coloc part 3 trois jours avec ses potes et sa mère à Canoa, une ville à côté de la mer, et a la bienséance de me proposer de venir avec eux. Je n’ai aucun problème à passer Noël seule, j’aurais mangé des pizzas 4 fromages et regarder des films cuculs pendant 2 jours. Franchement, il y a pire comme situation.

Mais j’accepte la proposition de mon coloc qu’on va appeler Jackson tout au long de cet article (mais qui pourra avoir un autre nom lors d’un autre article, on ne sait pas, je fais ce que je veux) et décide de me rendre avec eux, après tout, un trajet gratuit jusqu’à la plage, ça fait pas trop le poids contre une pizza 4 fromages.

C’est ainsi que le vendredi 24 décembre au matin, une Allemande, la mère de Jackson et moi partons en voiture avec Jean-Francisco tandis que Jackson et son pote nous suivent à moto. Il fait beau. J’ai envie de croire qu’il peut faire soleil plus de 4h par jour dans ce pays. Ce serait la magie de Noël équatorienne. Les 7 heures de route passent plutôt crème, il faut dire qu’on s’arrête régulièrement pour goûter des spécialités locales et que dès qu’on arrive à la mer, je rejoins Jackson sur sa moto. Le paysage est magnifique, il fait toujours beau, et je me sens libre comme un petit moucheron. J’ai même envie de chanter mais avec le vent, sur la moto, ma lèvre inférieure menace de s’envoler. Je crois que c’est pour ça que les chiens sortent leurs langues quand ils sont en voiture, c’est pour coller leur lèvre inférieure pour pas qu’elle s’arrache de leur bouche. Ouais mais si je fais ça, ça va faire bizarre si je chante non ? Bon, on va juste fermer sa gueule alors, et être heureux en silence.

Canoa, nous voilà ! C’est trop beau ! Notre auberge de jeunesse est en face de la plage, le kiff total ! Il est 17h, un pote Espagnol nous a rejoint et l’Allemande se baigne…euuuh il ne fait pas chaud non plus. Elle ne craint pas le froid, elle est Allemande. Le seul froid que je tolère, c’est celui de ma bière hihihi. A 18h, Jackson se rappelle que sa mère nous attend à la messe. On file se préparer afin d’aller accueillir l’enfant Jésus, tous ensemble, même les motards. Je voudrais bien vous raconter la vision de la messe de ce pays mais on est arrivés à 10 minutes de la fin et je n’ai pas vu grand-chose. Les enfants étaient déguisés en anges, on a chanté en espagnol, le curé a beaucoup parlé. Je pense qu’il a dit des choses sympas. On rentre à l’auberge, soirée feux de camp, rhum dans le hamac et repas copieux à base de fruits de mer. La veillée s’annonce cool.

Il est seulement 21h que Jackson propose qu’on fasse un jeu à boire. Euh ? Ce n’est pas un peu trop tôt pour ça ?! Bon mais puisque sa mère est d’accord et veut même participer, je ne vais pas faire la rabat-la-joie. Pour ceux qui ne sont pas au courant, un jeu à boire c’est un jeu où l’objectif est de finir complètement burrancho (bourré). Je ne partage point cet objectif, j’ai 30 ans, je suis raisonnable maintenant. Allons donc mettre du coca dans le rhum. En gros, le jeu c’est avec un jeu de cartes, chaque carte représente une règle différente, par exemple, si tu tires un 3, les femmes doivent boire. Si tu tires un 7, faut lever sa main et le dernier qui la lève boit. Vraiment tout est voué à remplir l’objectif et vider ton verre. A un moment c’est très drôle parce qu’on doit aussi inventer des règles, je leur dis qu’ils doivent finir tous leurs phrases par « joyeux Noël ». Bon Jean-Francisco a un problème avec la phonétique. Je tolère son « jaja nouyel » mais c’est bien parce qu’il a payé le rhum. Ensuite, le jeu se corse : il faut lancer une catégorie et dire des mots de cette catégorie, si tu trouves pas tu bois. Il y a la catégorie « profession », chaud patate mais je m’en sors, et après l’Allemande propose la catégorie « pecado » (péché), moi j’ai compris « pescado » (poisson) ! Après ça, il faut trouver des mots qui riment. Les gens ils sont en train de s’amuser moi j’ai l’impression d’être en examen. Tout le monde finit bourré, moi non : j’ai tellement sué à force de réfléchir que j’ai évacué l’alcool.

Samedi 25 décembre, tout le monde se réveille aux aurores, genre 9h. Je voudrais vous dire que l’esprit de Noël m’habitait et que j’étais d’excellente humeur mais c’est totalement faux. Le problème des voyages en groupe, c’est le groupe. Tous ces gens, tout le temps, quand tu te couches tu les vois, quand tu te lèves tu les vois, en plus ils parlent. Franchement si je devais faire Koh Lanta ce n’est pas le manque de nourriture ou d’hygiène qui m’importerait le plus mais les gens ! Jackson est d’excellente humeur et me dit deux, trois mots en français pour me faire plaisir. C’est si tu attendais une heure pour me parler que ça me ferait vraiment plaisir. Il veut qu’on aille se baigner. Mais laisse-moi dormir non ? La mer sera toujours là dans une heure ! Décidément, on n’est pas sortis de l’auberge. Enfin si en fait, tout le monde sauf moi. Bon Sarah ronchon finit par se lever, et une fois qu’elle a bien râlé parce que le soleil était trop fort, la mer était trop loin, la noix de coco trop grosse, le thé trop vert, les gens trop bavards… elle réalisa que c’était bien elle la plus insupportable et retrouva sa bonne humeur.

Quelle chance d’être à la plage le jour de Noël ! Il est 10h, il fait 26 degrés. On saute dans les vagues, on joue avec des petites filles (ok, cette phrase est bizarre), on se réjouit de la chance d’être ensemble (schizo la meuf) …

Puis on part se préparer pour manger un bon repas de Noël, encore à base de fruits de mer. Mes nouveaux potes me demandent ce qu’on mange à Noël normalement. Du foie gras !!! Miam miam miam j’en rêve ! Ils demandent ce que c’est et l’Allemande leur parle de torture animale, oui bin forcément ça va pas leur donner envie d’en manger maintenant. Danke schön pour l’explication.

Ensuite, on part pour la fameuse expédition qui est le principal but de notre séjour ici. Jackson a une fondation avec laquelle il part chaque année dans des communautés isolées pour apporter des cadeaux. On passe donc 4h en pleine campagne à chanter, danser, faire des jeux comme tomate-ketchup ou les chaises musicales mais sans chaises (je vous expliquerai un autre jour comment ça marche) et à divertir une soixantaine d’enfants. Il y a une petite fille qui n’arrête pas de me coller et qui essaie de devenir ma meilleure amie. Petit hic : je ne comprends rien à l’espagnol de 5 ans. Je pensais que ça serait plus facile mais en fait non. Elle a des questions, je lui dis d’aller voir Jackson. Elle voulait de l’eau. Mais t’as pas une maman ? On n’a pas d’eau nous, on a que des cadeaux.

Ça y est, on a fini de donner tous les cadeaux. Les petits enfants sont très contents. Ça, c’était vraiment une réflexion de Blanc par contre.

On part en camionnette faire le tour du village pour rencontrer des gens vieux et malades, et réaliser encore plus la chance qu’on a d’être en bonne santé et avec le bon passeport. Je me sens reconnaissante et affreusement idiote de râler tout le temps. Je n’y peux rien, ça va avec mon passeport. Après, on va visiter un endroit qui fabrique des bières, comment ça s’appelle en français ? ça y est, je mélange toutes les langues. Je suis polyglotte, mais nulle. On boit aussi du cidre à base de fruits c’est trop bon. Puis on rentre à Canoa, on est tous épuisés, mais on va se préparer pour notre dernier dîner. Devinez ce qu’on mange ? Du foie gras !!!

Bin non je déconne. Des fruits de mer voyons !

C’était une journée trop super méga cool. C’est bien, je parle le français de 5 ans maintenant ! J’ai l’impression que ce Noël a duré 1 mois. Dites-moi, c’est ce qu’il se passe quand on se réveille à 9h les samedis ??

Epuisant.

Commentaires

Sonia

C’est vraiment trop bien de te lire !!
Je voyage avec toi 🙂

calientepatata

Je suis sûre qu’ici tu tomberais amoureuse de Jean-Francisco !

Calientepépésituations

Qui était le plus burrancho ? Je mise sur la daronne!

calientepatata

Gagnéééééééééééééé ! C’était très drôle à voir d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *